C’EST LE CHANTIER !

de Noémie Rosenblatt

avec la collaboration d’Angeline Croissant à la scénographie
et de Damien Houssier, Maxime Le Gall et Priscilla Bescond
pour l’écriture, la dramaturgie et le jeu

La Compagnie du Rouhault, en résidence à la Maison du Théâtre et de la Danse à Epinay s/Seine,
est soutenue par le Conseil Départemental de Seine-St-Denis


LA VILLE, L’URBAIN, L’ARCHITECTURE
LE VOISINAGE, LA MIXITÉ SOCIALE, LA RENCONTRE

La Compagnie développe un ancrage de ses projets dans la cité. Le travail sur le terrain et avec les habitants des lieux dans lesquels nous créons est un pan essentiel de nos explorations. Nous aimons rêver des projets participatifs ou inclusifs. Nous travaillons avec les associations et les partenaires locaux sur la sociologie urbaine, le commun et l’altérité, et nous allons à la rencontre des publics, avec le théâtre comme outil de la rencontre, de l’échange et de l’ouverture d’esprit.

Les spectacles de la compagnie créés et à venir parlent de l’individu dans sa famille, son milieu, sa ville, du déterminisme et de la reproduction sociale, et de l’émancipation.

Nous souhaitons que les habitants ouvrent leurs regards sur leur ville, la découvrent autrement et appréhendent sous un jour nouveau leurs rapports aux autres, à leurs « voisins ». Nous les invitons par des spectacles accessibles et harmonieux, à poétiser leur rapport à leurs lieux de vie, de leurs sphères intimes aux espaces communs.

Créations de territoire – au coeur de la Seine Saint-Denis

Nourris par trois saisons sur le territoire de Plaine Commune, en prise avec des enjeux de rénovation urbaine aux implications sociales et économiques ; aiguisés par nos lectures d’ouvrages plus techniques ; éveillés par les rencontres dans les établissements scolaires aux cœur des quartiers, avec des associations locales, des élus et des agents de la ville, des spectateurs, des habitants… nous avons construit ce vaste projet pour prendre une distance poétique avec ces grands projets d’urbanismes pensés à grande échelle et sur plusieurs années. Pour y trouver la place de l’émotion, de l’inquiétude, du plaisir, de l’espoir, du doute… de l’humain.

Créations de territoire

Triptyque de formes brèves à jouer hors-les-murs :

> LA FILLE DE L’URBANISME
saison 2019/2020
> LE MEC DE LA MAQUETTE
saison 2020/2021
> LA DAME DE LA VILLE
saison 2021/2022

Formes brèves à jouer dans les structures sociales, associatives, scolaires…
Durée 30 minutes
+ échanges dans la foulée de la représentation

Et un quatrième volet à jouer sur scène :

LES GENS D’ICI
saison 2021/2022
Spectacle participatif mêlant comédiens professionnels et amateurs
Durée environ 45 minutes

Dès 10 ans

Reprise La fille de l’urbanisme et Création Le mec de la maquette
> AVRIL 2021


Volet 1 > LA FILLE DE L’URBANISME

Création septembre 2019 – interprété par Noémie Rosenblatt

Chargée d’une enquête auprès des Spinassiens, Odile Lefèvre, employée au cadastre de la ville, vient à votre rencontre. C’est l’occasion d’un temps d’échange sur vos habitudes et vos déplacements quotidiens, un temps de relation à l’autre et pour Odile une première rencontre avec le public. Le public oui, car dans la vie d’Odile, loin de son bureau gris, il est peut-être, parfois, aussi question de théâtre, de fiction et de villes rêvées…

Volet 2 > LE MEC DE LA MAQUETTE

Création février 2021 – interprété par Maxime Le Gall

Erwan Benamar travaille pour la Communauté d’agglo Plaine Commune sur les plans et maquettes des futurs grands travaux de la ville d’Epinay. Il accompagne les urbanistes qui exposent aux habitants les projets de modifications de l’espace urbain, avec l’appui concret de la maquette 3D et d’outils numériques dernière génération… enfin, si son collègue arrive à temps avec le matériel… Sinon, comment va-t-il faire pour parler de laVille et de ses grands travaux? Lui faudra-t-il revenir à l’échelle humaine?

Volet 3 > LA DAME DE LA VILLE

Création hiver 2022 – interprété par Priscilla Bescond

Salma Kassar est assistante sociale, elle accompagne les habitants, les familles et les bailleurs dans la complexe mise en oeuvre des relogements dans le cadre des rénovations urbaines… Mais c’est aussi une habitante d’Epinay-sur-Seine. Elle revient d’une visite, guidée pas les gars du chantier, et nous raconte entre travaux concrets, souvenirs des lieux et projection dans l’avenir, ce que l’habitat raconte de nous.

Volet 4 > LES GENS D’ICI 
Création pour grand plateau – printemps 2022
Interprété par Priscilla Bescond, Damien Houssier, Maxime Le Gall et Noémie Rosenblatt
et un groupe de comédiens amateurs

durée : environ 45 minutes

Le cœur de cette dernière proposition est de réunir les comédiens créateurs des solo et de les mêler sur scène à une bande d’amateurs de tous style, tous âges, vivants dans la ville qui nous accueille.
Le sens de cette rencontre est de donner corps à la ville par ses habitants, et d’avoir sur scène les visages, les voix, les accents et les couleurs visibles dans les rues que les spectateurs connaissent.