J’écris de mon lieu de confinement, deux jours avant de retrouver un semblant de vie d’avant. Mais d’ores et déjà nous percevons que ce ne sera justement plus comme avant. Cette crise sanitaire, politique, écologique et morale que nous traversons est un moment pour moi de grand questionnement d’où le désir de construire avec et à partir de celles et ceux qui font notre monde de demain. Les adolescent.e.s.

Il s’agit ici de leur donner la parole, une parole intime, poétique, rageuse et lumineuse. Récolter leurs désirs, leurs colères, leurs rêves, comme un grand cri de liberté conscient pour rêver et résister ensemble par l’acte théâtral.

Le travail mêle prise de contact avec le groupe, interview et récolte de leurs paroles et phase d’écriture et de tissage d’une parole collective aboutissant à une présentation publique.

Je les questionne sur leurs souvenirs d’enfance, sur une de leur figure tutélaire, sur les moments où ils ont eu pu avoir peur pour leur vie, sur leurs colères, sur les chants ou chansons qu’ils aiment, sur des souvenirs d’école, de collège ou de lycée, sur la démocratie, sur leurs engagements, sur la révolution, sur leur projection d’eux- mêmes dans un futur allant de 10 à 20 ans


atelier mené avec un groupe de 1ère et Terminale option théâtre

Lycée Mézeray-Gabriel – Argentan (61)

Création prévue janvier 2021