Autrice et metteure en scène, Alice Carré fonde la compagnie Eia ! en 2020 et rejoint le Bureau des filles. Après un Master d’Etudes Théâtrales à l’Ecole Normale Supérieure, elle obtient un doctorat en Arts du spectacle dédié à la scénographie contemporaine et aux espaces vides (Université Paris Nanterre). Elle enseigne le théâtre (pratique et théorie) à l’Université (Nanterre, Poitiers, Paris III) et à la Comédie de St Etienne. Elle se forme au théâtre lors de différents stages d’assistanat à la mise en scène auprès de Christian Schiaretti (Par-dessus bord, Michel Vinaver, T.N.P. de Villeurbanne), Philippe Adrien (Œdipe, Sophocle, Théâtre de la Tempête) et Hélène Delavault. Encore étudiante, elle réalise la mise en espace de l’opérette de Charpentier Les Plaisirs de Versailles au Petit Trianon de Versailles, et la mise en scène de Noces de sang de Federico Garcia Lorca à l’ENS de Lyon. Accompagnant des projets comme dramaturge, elle collabore avec Elise Chatauret (Sur le seuil, 2012), le collectif PulX (Pénélope Matador mis en scène avec Elsa Decaudin, 2012), Aurelia Ivan (Aujourd’hui, sur l’exclusion des populations dites « Rom », 2018). La dramaturgie l’amène à l’écriture, avec Leave to live, écrit à partir des témoignages d’ex-enfants soldats du Congo RDC (2013), et Fara Fara, consacré aux tiraillements de la jeunesse congolaise et à la tentation de l’exil (2016). Avec la metteure en scène Margaux Eskenazi, elle co-écrit et collabore artistiquement à Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre (2017) et Et le cœur fume encore mis en scène (2019). Elle travaille aux côtés d’Olivier Coulon-Jablonka pour l’écriture de Aux armes, et caetera et la commande de la pièce d’actualité n°15, La Trêve, au théâtre de la Commune (2020).